BILLET D’HUMEUR : SOUTIEN TOTAL POUR ARMINA HUJDUR

Le cas d’Armina ne cesse de nous alarmer.

Typiquement victime des aberrations de la politique migratoire française.

Arrivée avec sa famille à 14 ans, elle apprend rapidement le français, passe son brevet puis son bac avec mention ( à 18 ans !). Depuis elle fait partie des très bonnes élèves de l’école d’infirmière de Haguenau. Elle a été régularisée, mais n’a pas droit aux frais de scolarité ( 24000€ pour 3 ans). Elle bosse donc 7 jours sur 7 pour trouver l’argent.

Le comble est la situation de son père et son frère qui ont tous deux une promesse ferme de CDI chez une entreprise qui ne trouve pas de personnel : impossible pour eux d’obtenir un titre de séjour, malgré les efforts de l’avocate.

….

Les aspects super positifs de cette histoire :

– C’est le réseau de personnes bienveillantes et généreuses qui se sont mobilisées pour cette famille, de tous bords, de toute origine. Beaucoup se sont découvertes dans ce soutien.

– C’est aussi la découverte de la formidable association Ardah Ardah qui œuvre inlassablement à combattre les moulins à vent des politiques.

– C’est le niveau d’humanité et d’entraide que l’on découvre dans les communautés musulmanes, juives, chrétiennes, athées, qui permet de croire en l’intelligence fraternelle de l’homme (très éloignée des trouducs aigris guerriers sanguinaires et “bas du front” qui manipulent certaines populations)

Il y a tous les migrants ” intégrés” dont on ne parle pas, qui sont majoritaires, et qui contribuent à notre bien-être et à notre économie.

Suite à l’expo-débat de dimanche, je me demande de + en + si leur présence en Europe ne devrait pas être massivement acceptée dans des conditions humaines et non dégradantes, tout en étant assujetties à des règles très strictes :

– apprentissage et usage du français ou langue européenne dans un délai court à définir.

– trouver du travail dans ce même délai.

– si les enfants commettent un acte de délinquance, responsabiliser toute la famille financièrement et éventuellement la renvoyer dans le pays d’origine en cas de récidive. ( Un truc de ce genre, en tous cas bien plus sévère que les règles actuelles)

– pas de polygamie.

– pas de signe extérieur religieux.

– respect de toutes les lois des pays d’accueil …

Je suis presque certaine que cela nous “coûterait moins cher” que les horreurs répressives  pratiquées a ce jour . Même si parler de coût pour des vies humaines est simplement révoltant.

Evelyne Fuchs

 

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid0mF9TsgU8qcWTJ7wYj9QFt3FKwXKzHPkBDCC3JGawa4HiAfUw5uiY4v69fU9KRzjJl&id=1069340746